Les stages sont pour les jeunes étudiants universitaires un tremplin pour faciliter leur parcours vers la professionnalisation. En effet, fraîchement décollés des bancs de la Faculté, les stagiaires n’ont en possession que des connaissances théoriques du travail, quel que soit leur domaine de spécialisation. Vu comme une étape semi-professionnel, le stage permet aux étudiants de se familiariser à l’emploi ainsi qu’aux postes qui se réfèrent à leurs aptitudes. Tout ceci pour dire qu’un étudiant attend beaucoup de son stage qu’une simple attestation. Comment faire pour que l’intérim qu’il passera au sein de l’entreprise soit bénéfique autant pour lui que pour vous ?

Préparez-lui un planning de travail adapté à son projet d’étude

Les stagiaires ne viennent jamais les mains vides chez l’entreprise. Ils ont un recommandé qui permet d’identifier les expériences qu’ils recherchent et les projets qu’ils envisagent d’y faire. Ceux qui sont en fin d’étude vont évidemment se tourner vers des expériences en liaison avec leur thème de mémoire. Une appréciation de leurs besoins est nécessaire pour facilement les orienter. Vous pouvez également les aider à s’intégrer dans l’entreprise, pour prévoir son futur professionnel.
Une fois que vous aurez déterminé les responsabilités à lui soumettre, étudiez ensemble un planning de travail journalier et des objectifs à atteindre chaque semaine. Avec un bon coaching, ce dernier pourrait aussi vous rendre service en partageant une partie de vos tâches. Ce sera une alternative gagnant-gagnant.

Apprenez-le à s’engager dans ses responsabilités et exigez des comptes-rendus

Il ne s’agit pas seulement de lui administrer des travaux à faire, mais sa performance et son engagement dans le processus sont également à évaluer. Un stage est un partage d’expériences, vous devez le corriger et l’orienter afin qu’il gagne en maturité professionnelle. Il serait également intéressant de lui demander des comptes-rendus réguliers afin d’évaluer l’évolution de son travail.