Vous envisagez peut-être de faire un bilan de compétences. Après plusieurs années d’expériences professionnelles dans un domaine, vous arrivez à un moment où vous avez besoin d’arrêter et de repartir sur un nouveau projet professionnel. C’est là que l’idée de faire un bilan de compétences peut surgir. Voici quelques conseils qui vous aideront sûrement à le réussir.

Maîtriser son financement

Tout d’abord, un bilan de compétences peut être financé. Cela peut coûter entre 1200 et 3000 €, avec une moyenne de 2000 € pour une vingtaine de prestations. Alors pour le financer, vous pouvez utiliser votre DIF (Droit Individuel à la Formation), ou demander l’appui des organismes, comme les OPACIF. Enfin, vous pouvez être financé par Pôle emploi.

 

Choisir le bon moment

Il est important de bien choisir le moment d’effectuer le bilan de compétences. Comme cela, vous aurez du temps pour réfléchir, pour prendre du recul, et également pour mettre votre entourage au courant de cette démarche afin de bénéficier de leur soutien.

 

Travaux de préparation à faire

Il s’agit d’abord de repérer dans votre parcours ce que vous avez fait de remarquable, les moments forts, les compétences que vous avez pu développer, etc. Il faut donc les lister avec, si possible, des illustrations. Ensuite, vous devez savoir vos envies, donc raisonner par rapport à vos réalisations et vos objectifs.

 

Choix du prestataire

Comme on l’a souligné précédemment, le bilan de compétences peut être financé par des organismes. Le principe, c’est de ne pas hésiter à tourner vers deux ou trois structures, à rencontrer les responsables pour leur demander s’ils ont des spécialités par rapport à un domaine déterminé, afin d’avoir un contact avec la structure.