Le management étant comme le marketing au centre de l’évolution d’une entreprise, il connait également ses séries de changement chaque année. En 2016, les tendances du management se tournent vers une revalorisation des membres de l’équipe. Les sociétés tendent à se détacher des modèles verticaux pour favoriser le développement personnel et l’esprit entrepreneurial. Les profils évoluent également cette année avec un focus sur le couple Leader/manager.

Le BYOD

Littéralement traduite comme « Apporte ton propre matos », cette approche managériale d’origine américaine vise à booster la productivité de chaque employé. Pour cela, ils sont invités à utiliser des effets personnels pour réussir leur travail. À noter que cette approche concerne davantage les créatifs qui travaillent sur des appareils électroniques différents à la maison et au travail. Le fait de leur permettre d’utiliser leur propre appareil favorise leur rendement, mais favorise aussi leur responsabilité. Ils doivent en effet veiller à protéger les informations confidentielles qui transitent sur leur appareil.

Le management horizontal

La tendance 2016 consiste à donner à chaque membre d’une équipe un statut valorisant. La hiérarchie et la communication verticales tirent ainsi leur révérence pour une approche plus horizontale. Les membres de chaque équipe doivent profiter de la même liberté d’action et d’initiative. Ils profiteront aussi du même traitement de la part du cadre, peu importe son rôle au sein de l’équipe. Enfin, il convient de noter que cette hiérarchie horizontale s’applique aussi aux responsabilités. Les membres d’une équipe pourront prendre des initiatives, mais ils devront également faire face aux conséquences en cas d’échec. Si vous avez quelques difficultés à maîtriser ce concept de management horizontal, une formation en management de quelques jours pourrait suffire pour renforcer vos compétences.

Le couple leader/manager

Pour terminer ce tour d’horizon des tendances du management en 2016, il convient de s’intéresser au couple leader/manager. Pendant longtemps, les entreprises ont dû choisir entre placer un leader à la tête de leurs équipes ou engager un manager. Le premier se présente comme une figure d’inspiration qui favorise les initiatives individuelles. Le second quant à lui adopte une approche plus pragmatique et chercher à organiser une équipe pour qu’elle fonctionne en tant que collectif. En 2016, les entreprises opteront pour les deux. Chaque équipe profitera de son manager et de son leader. Ceci pour profiter des bienfaits apportés par chaque profil.